ALLOPICNIC

Les compagnies aériennes vers un retour à la normale ?

Kevin RAVELOJAONA

Kevin RAVELOJAONA

Suite à la fermeture des frontières à multiple reprise, les compagnies aériennes ont durement été touchées par la crise sanitaire. Cependant, l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) prévoit un retour à la normale d’ici 2024. Quelques chiffres de ce début d’année redonnent espoir à ce secteur qui a perdu de la vitesse durant ces deux dernières années. Dans cet article, nous vous parlons du redressement progressif du secteur ainsi que des compagnies aériennes qui se relèvent face à la baisse d’activité.

L'impact de la covid-19

Selon plusieurs articles de presse, le secteur se redresse progressivement avec une possibilité de retrouver un trafic normal d’ici à 2023-2024. Il est important de rappeler que la crise sanitaire de la covid-19 à impacter fortement le trafic mondial. L’arrivée du virus en 2020 a entraîné une baisse de 2 703 millions de passagers, soit une baisse de 2 703 millions par rapport à l’année 2019. Cette chute a logiquement engendré une perte de près de, 371 milliards USD, soit l’équivalent d’environ 340 milliards d’euros des recettes brutes des compagnies aériennes. En 2021, les pertes de chiffres d’affaires du secteur s’élèvent à 324 milliards de dollars.

Le 1 mars 2022, l’organisation de L’Aviation Civile Internationale (OACI) a publié un bilan sur l’impact économique lié à la crise sanitaire sur le secteur de l’aviation civile. Selon les prévisions, le trafic aérien mondial pourrait retrouver 69 % et 74 % de son niveau d’avant crise en 2022. Lorsque nous comparons avec les chiffres de 2021, 51 % du niveau avant crise a été retrouvé. L’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne semble être plus optimiste. Selon cette organisation, on retrouverait jusqu’à 89 % du niveau de trafic de 2019 en mars 2022 et un retour à la normale en fin 2023.

compagnies aériennes

Un retour à la normale envisageable

Certes, la crise sanitaire a fortement impacté le secteur aérien, mais une chose est sûre : l’envie de voyager se ressent toujours. En effet, à chaque assouplissement de restrictions et réouverture de frontières, les réservations se voient directement augmenter. Il s’agit donc d’une opportunité pour les compagnies aériennes de relancer leurs affaires. Les enseignes low cost sont ceux qui en profitent le plus. En effet, les voyageurs privilégient les vols à courts courriers, et c’est souvent les compagnies low cost qui en proposent davantage.

Autre avantage de ces compagnies aériennes : une structure de coûts plus flexibles. Il s’agit donc d’un avantage concurrentiel pour les compagnies low cost. Cependant, depuis la crise, les compagnies aériennes européennes ont adopté une politique de réduction de leurs coûts allant jusqu’à 30 %. Du côté des voyageurs, les voyages d’affaires rencontrent une reprise plus lente. L’impact de la crise sanitaire n’est ainsi pas la même pour toutes les compagnies aériennes. L’une des principales raisons du ralentissement de la reprise des voyages d’affaires est le fait que les entreprises se sont plus penché sur les réunions virtuelles.

Les compagnies aériennes qui se relèvent

Quelques compagnies aériennes font face aux défis de la reprise en relançant rapidement leurs activités. 

Flybe

Cette compagnie britannique se fixe l’objectif de se relancer dès le printemps 2022. En effet, suite à un effondrement en mars 2020, la compagnie a commencé à opérer des vols d’entraînement à travers le Royaume-Uni. Pour rappel, avant sa fermeture en 2020, Flybe transportait tout de même près de 8 millions de passagers par an (Royaume-Uni et Europe). En 2021, la compagnie avait annoncé une prochaine nouvelle base à Birmingham, cet aéroport dessert plus de 150 destinations dans le monde.

compagnies aériennes

Tableau de conversion TOEIC avec l’IELTS et le TOEFL iBT

La compagnie aérienne Irlandaise, Ryanair, mise sur l’aéroport de Mérignac. Une annonce sur le retour d’un troisième avion et l’ouverture de 11 nouvelles destinations dans le sud de l’Europe a été annoncée par la compagnie. Le 2 mars 2022, Ryanair et l’aéroport de Bordeaux-Mérignac ont annoncé que l’aéroport desservirait 42 destinations. Cela représente 11 destinations en plus de l’été dernier, ces destinations sont :

  • Zadar ;
  • Malte ;
  • Pise ;
  • Trapani ;
  • Alghero ;
  • Barcelone ;
  • Saint Jacques de Compostelle ;
  • Birmingham ;
  • Brindisi ;
  • Rome Fiucino ;
  • Madrid ; 

Ryanair permet ainsi à Bordeaux de proposer le plus grand programme estival qu’il ait connu. La compagnie offrira cet été 42 % de capacité en plus vers la région de Bordeaux par rapport à la période avant covid. 

Finnair

Finnair est spécialiste dans les liaisons entre l’Europe et l’Asie. Cette compagnie aérienne Finlandaise s’attend également à une amélioration à partir de juin 2022 sur son réseau international. La période de la crise sanitaire 2020-2021 n’a pas été bénéfique pour Finnair. En effet, le trafic de passager a diminiué de 20 %. Finnair a tout de même maintenu son chiffre d’affairs à 838,4 millions d’euros (+ 1%).

Les prévisions estivales de la compagnie sont prometteuses. En effet, son rapport annuel prévoit qu’en 2023, son trafic retrouvera celui de l’avant covid. La compagnie prévoit ainsi de desservir près de 100 destinations en Asie, en Europe et aux États-Unis (Busan, Dallas ou encore Seattle).   

Panier d’achat

0
image/svg+xml

No products in the cart.

Continuer vos achats